Les fours à pain

Four Four à Lapedina Fête des fours à l'Orneto Four à Cortina

Chaque hameau en possède plusieurs, témoins du nombre de bouches à nourrir, à la fin du XIXe siècle quand le village, plein comme un œuf, a connu son maximum démographique. I forni –les fours à pain- sont comme les fontaines ou les aires à blé, les « monuments modestes » de la vie quotidienne. Ils méritent la visite car, en ruines, intacts ou retapés, ils « parlent » encore et racontent l’autarcie, l’abandon et le renouveau des années 90.

Le déclin des fours commence, dans la vallée, après la Première Guerre mondiale. Par manque de bras la culture du blé est en recul. Les fours restés en activité sont ceux collés aux bâtisses, voire dans l’enceinte de celles-ci. Souvent, c’est le rang social qui détermine l’emplacement du four : les familles les plus aisées ont un four à l’intérieur de la maison. Les autres l’ont à l’extérieur et jusqu’en périphérie du hameau. Il existe aussi des « fours à figues » dans lesquels on sèche le fruit pour le conserver et le consommer en hiver.

Le pain se prépare en famille. Frères et cousins s’y mettent pour transporter le bois et chauffer à blanc la voûte en briques réfractaires. Le pain est cuit le samedi. La fournée doit suffire pour la consommation hebdomadaire de toute la maisonnée.

La fin des fours à pain remonte au début des années 30. En 1935 une boulangerie artisanale s’installe à l’Oreta. Dès lors les fours ne sont plus rallumés qu’épisodiquement au moment des fêtes, Noël ou Pâques, pour cuire des pâtisseries traditionnelles. C’est le hameau de l’Orneto qui possède encore le plus grand nombre de fours à pain. On en compte six dont quatre visibles de l’extérieur. Dix-sept fours avaient été recensés en 1925. Depuis une quinzaine d’années, les fours sont restaurés et remis en activité.

En 2006 l’association Petra Viva a initié la « fête des fours ». Elle se déroule la première quinzaine d’août sur la place de l’Orneto et rassemble familles du village et estivants qui viennent cuire sur place et partager tartes salées et sucrées.